Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 20:39

 

L'UMP, ET LA DEMAGOGIE GAGNENT CALAIS. LA LUTTE CONTINUE POUR LES COMMUNISTES: LA GAUCHE A PERDU UNE BATAILLE..

 

LA VICTOIRE D'UN SOIR...

Dimanche 16 mars, c'est le populisme qui a gagné. La campagne des élections municipales à Calais s'est construite dans le caniveau.La liste UMP , conduite par Natacha BOUCHART ,a repris toute l'argumentation du Front National pour mettre fin à la gestion de l'Union de la Gauche. Avec l'aide des médias locaux, en particulier de Nord-Littoral, elle a orienté toute sa campagne contre un homme: Jacky HENIN. Pas contre sa gestion; pas sur son bilan ou ses projets pour notre ville.Non! l'homme, coeur de cible d'une campagne haineuse, et mensongere; il aura été accusé de tout : de gagner 20 000 euros par mois, quant on sait que les émoluments d'élus sont écrêtés; que l'élu communiste reverse la totalité de ses indemnités au PCF, contre un salaire d'ouvrier qualifié; d'embaucher en mairie "ses copains", quant on sait que le recrutement du personnel dans la Fonction Publique territoriale est encadré par des règles très strictes etc...
Madame BOUCHART aura négocié jusqu'au bout avec tous les anti-Hénin, tous les arrivistes, d'une poigné de permanent de la CFDT, au leader local du Front National, elle aura tout rassemblé !Comment cette campagne a -t-elle pu prendre ? C'est à cette question que les communistes vont s'attacher à répondre, en analysant sans complaisance leur rapport à la population.Sans attendre, Jacky HENIN a courageusement "assumé une grosse part de responsabilité"."Je reconnais des erreurs, celle en particulier de n'avoir pas mesuré la campagne de déstabilisation menée contre moi.Celle de ne pas avoir apprécié le poids de l'extrême gauche.J'observe simplement que mes adversaires ne se sont pas battus sur un programme, avec de véritables propositions.J'ai été l'homme à abattre..."Jacky HENIN n'a pas l'intention de se retirer.Il va jouer son rôle de leader de l'opposition de gauche au Conseil Municipal de Calais, avec l'objectif de reprendre la ville dans six ans.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
On notera que les Verts et les gauchistes, présents au 1er tour, ont refusé de soutenir la liste conduite par les communistes et que Philippe Blet, un des dirigeants du PS local, soutenait la candidate UMP , soutenue également par le candidat FN au 1er tour.
Répondre
T
Le camarade Jacky Hénin n'a pas à rougir de ce triste épilogue dont les gens de Calais vont désormais souffrir.

Jacky Hénin a été victime d'une terrible chasse à l'homme dont il me semble comprendre que des grenouilleurs de la CFDT ne sortent pas grandis de cette magouille politicienne. N'est-ce pas une habitude contagieuse chez ces syndicalistes de caniveaux.

Jacky Hénin n'a pas à se culpabiliser pour ne pas avoir mesuré la campagne de dénigrement ménée par la crapulerie locale, médias en tête.

Avec les élus de gauche,Jacky Hénin va continuer le combat de classe au sein de ce mal élu conseil municipal.

Trop souvent,les militants intègres ne "sentent" pas venir les mauvais coups, surtout losqu'ils sont assénés par des gens censés être du même côté de la barricade que nous.Je plains les sans-papiers qui vont être plus que jamais à la merci des chasseurs d'immigrés.

Dans six ans, la gauche calaisienne, ayant à sa tête Jacky Hénin éjectera ce ramassis d'"élus" indignes de représenter la population laborieuse de Calais.
Jacques Tourtaux
Répondre