Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 23:36

Assemblée « extraordinaire » du PCF, 8 et 9 décembre.  Positions du Collectif PCF-RATP-BUS.

La direction du PCF a convoqué une « assemblée extraordinaire » de délégués de section pour les 8 et 9 décembre. Cette réunion est censée adopter un « mandat » fixant l’ordre du jour du congrès ordinaire de fin 2008. Le projet de mandat ne sera communiqué aux communistes que le 5 décembre. Les 1500 délégués n’auront en tout et pour tout que quelques heures pour en discuter.

En tout point, cette procédure est antistatutaire et antidémocratique. L’assemblée « extraordinaire » est une manœuvre pour esquiver et éluder la remise en cause de la stratégie décidée unilatéralement par la direction du Parti depuis plusieurs années. Elle est pourtant indispensable. L’année 2007 a été marquée par le naufrage électoral de la présidentielle, suivant un recul de notre organisation et une perte de crédibilité manifeste.

Devant la faillite politique de sa stratégie, refuser de soumettre un bilan aux communistes et de remettre ses mandats en leurs mains disqualifie encore davantage la direction du PCF. L’équipe dirigeante tente, envers et contre tout, de poursuivre et d’aggraver sa ligne suicidaire. Depuis la présidentielle, plusieurs des principaux dirigeants ont révélé ce qui est leur visée depuis longtemps: mettre en cause l’existence même du PCF. Le relevé de décision du Conseil national des 6 et 7 octobre finit par cette perspective, encore posée sous forme de question : « faire émerger un nouveau parti » avec dissolution du PCF ou intégration dans une « fédération ».

Le Collectif PCF-RATP-BUS condamne formellement le procédé de « l’assemblée extraodinaire » et son objectif liquidateur. Il mandate son secrétaire, Stéphane Auriol, membre du Conseil national, pour s’exprimer en son nom. Il s’associe et s’associera à toutes les organisations du PCF qui combattent les choix de reniement de l’identité et des positions du PCF. Dans ce sens, il s’associe à l’Appel « Pas d’avenir sans PCF – nous ne voulons pas que le PCF se saborde mais qu’il retrouve sa raison d’être ». Les communistes doivent montrer que cette direction n’a plus de légitimité, se réapproprier leur Parti.

La question de l’avenir du PCF est indissociable de la riposte à la politique au service du capital poursuivie par Sarkozy.

Partager cet article

Repost 0

commentaires