Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
3 septembre 2007 1 03 /09 /septembre /2007 10:49
Rencontre communiste de Vénissieux, 31 août et 1er septembre 2007 :

 

Une étape encourageante dans la riposte à la liquidation du PCF

 

Marx-est-mort-mon-oeil.pngAvec d’autres camarades connus pour leur opposition à la stratégie de Mutation-démolition du PCF mise en œuvre par sa direction, nous avions décidé en juin d’organiser une rencontre nationale à la rentrée pour faire le point.

Nos attentes étaient très fortes d’échanger avec nos camarades, de connaître l’état d’esprit des communistes ailleurs dans le pays, de passer à un autre niveau de coordination. La situation politique le rend en effet encore nécessaire. Une nouvelle étape est franchie avec la mise à l’ordre du jour explicitement de la disparition du Parti (voir CN des 22 et 23 juin) et la convocation de deux congrès en décembre 2007 et fin 2008. Dans le même temps, le besoin de moyens politiques pour faire vivre nos organisations du PCF sur une base de lutte est encore plus grand devant la politique de Sarkozy.

Par rapport à ces attentes, nous revenons de la réunion de Vénissieux avec le sentiment que nous avons participé à une étape encourageante.

La réunion est un succès de participation : 146 camarades de 26 départements. Etaient notamment présents des responsables de deux fédérations (Pas-de-Calais et Haute-Saône), de plusieurs sections (dont Vénissieux, Saint-Fons, Paris 15ème, Illkirch-Grafenstaden - Béziers, Ouest-Var étaient excusés pour cause de fêtes locales du Parti), de cellules d’un peu partout, de réseaux de communistes (Rhône, Charente-Maritime, Fontenay-sous-Bois, Amiens…). On comptait aussi 8 membres du Conseil national, des membres de CD… Des représentants de groupes qui ont quitté le Parti participaient aussi à la réunion (dont Rouges Vifs Midi).

La qualité de l’organisation par nos hôtes de la section de Vénissieux et du Rhône, leur présence nombreuse, leur riche participation aux débats sur la base de leurs expériences de lutte font partie des éléments encourageants.

L’échange sur les questions internationales a apporté beaucoup d’informations et d’éléments d’analyse.

Sur le PCF, les participants se sont tous accordés pour identifier la nouvelle étape du processus de démolition, dans la continuité de la « Mutation », du démantèlement des organisations communistes de base, de l’abandon des positions de lutte, de la stratégie d’effacement de l’identité communiste qui a conduit au désastre électoral de MG Buffet aux présidentielles.

Il ressort que l’on n’a plus à hésiter pour la caractériser ouvertement comme une « liquidation ».

A l’exception de membres des groupes extérieurs, la quasi-totalité des camarades estiment qu’il est nécessaire d’intervenir à l’occasion du congrès extraordinaire de décembre. Cette question a fait débat dans les sections, notamment devant l’organisation délibérément brouillée de ce congrès. Mais il paraît indispensable de ne pas banaliser la fatalité entretenue insidieusement de l’hypothèque sur l’avenir du parti. Les procédés utilisés par la direction révèlent aussi une réalité : une majorité de communistes refuse leurs scénarios de recomposition politique et d’effacement du PCF. Des camarades isolés, entre autres, ont fait état des difficultés rencontrées et du courage qu’il faut pour contrer certaines pratiques de direction.

D’autres, de plusieurs fédérations, ont fait état d’expérience de revitalisation, de recréation de cellules voire de sections. Des camarades ont réadhèré pour militer, pour peser et rassembler des communistes.

L’exigence d’une visibilité accrue du caractère national de notre opposition a été largement soulignée, de même que l’exigence d’animer des campagnes de lutte sur les questions cruciales du moment, compte tenu des défaillances de la direction, contre la casse de la sécurité sociale (des retraites avec les régimes spéciaux), contre la casse de l’université, pour le rejet du nouveau traité européen…

La volonté s’est exprimée d’aboutir à une meilleure forme d’organisation, de coordination entre nous, « dépassant le bricolage passé ».

Un texte a été discuté et adopté en fin de réunion. Son existence est importante. Nous le mettrons en ligne quand il nous arrivera avec les corrections adoptées. Il traduit la conviction partagée par tous les participants de la validité, de la nécessité pour l’avenir de l’existence du Parti communiste, « ancré dans la lutte des classes et le combat révolutionnaire », pour combattre le capitalisme mondialisé.

Voilà les principaux éléments que nous avons retenus eu égard à nos attentes et à nos analyses. Nous avons exprimé notre désaccord avec l’idée défendue principalement par les représentants des organisations constituées hors PCF que la bataille du PCF n’est pas primordiale, qu’il serait temps de construire une autre organisation, de se coordonner avec « tous les anticapitalistes ». Les expériences dans ce sens sont peu concluantes. Le risque d’éclatement, le risque de rupture avec le fil historique qui a fait du PCF le parti de masse et de classe, outil efficace du monde du travail pour combattre le capitalisme est beaucoup trop grand, dans le contexte actuel d’affaiblissement, sans parler des appels du pied de « l’extrême gauche ».

Le texte final, consensuel, tient compte de cette « diversité ». Pour nous quand le texte s’intitule « la France a besoin d’un parti communiste », c’est du parti communiste français.

Le principe a été retenu d’une nouvelle réunion du même type en Région Parisienne en octobre. Nous nous sommes proposés pour participer à son organisation.

D’ici là, la Fête de l’Huma, et les stands des organisations présentes à Vénissieux seront des lieux pour poursuivre le débat et sa concrétisation.

 

Emmanuel DANG TRAN (secrétaire PCF Paris 15, membre du CN et du CD75), Claude FAINZANG (Paris 19ème, membre du CN et du CD75), Josette GAWSEWITCH (Paris 15ème , CD75),  Joran JAMELOT (Paris 14ème)

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF
commenter cet article

commentaires