Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 01:57

Conseil National du PCF du 9 mai 2007
Intervention d’Emmanuel DANG TRAN, Fédération de Paris

Plus que jamais, le pays a besoin du Parti CommunistePlus que jamais, le pays a besoin du Parti Communiste (manifestante, 1er Mai, Paris)

Pour les législatives, il faudrait rompre avec la stratégie qui a rendu inutile le vote Buffet.

Le vote pour Sarkozy a été un vote par défaut, ce qui n’en atténue pas sa gravité. Les 55% pour le NON en 2005, l’opposition à 80% à la casse des retraites en 2003, à la guerre en Irak, au CPE l’an dernier, n’ont pas disparu, ne se sont pas convertis en leur contraire. Mais Sarkozy a d’autant plus facilement joué la fatalité, recyclé le vote Le Pen que sur ces questions économiques et sociales, le PS ne se différenciait guère. Pensons au contrat première chance de Royal, ou à l’annonce d’un nouveau référendum sur la « constitution » européenne.

La direction du Parti porte une lourde responsabilité, non seulement dans le 1,9%, mais aussi dans le résultat final. L’attente était forte de repères anticapitalistes, de points d’appui clairs pour les luttes. Sur ces bases, un score de plus de 5% était parfaitement imaginable, malgré le « vote utile ». La donne aurait été changée.

La stratégie d’effacement de l’identité du Parti et d’abandon du contenu qui fait l’utilité du vote communiste leur a tourné le dos.

Aujourd’hui poursuivre dans le choix du « moindre mal » face à un Sarkozy diabolisé, continuerait à faire le jeu du pire. Les communistes ont autre chose à faire qu’à attendre une alternance en 2012 avec un PS qui confirme son orientation social-libérale et tend la main au centre-droit. 

Donnons enfin la priorité aux luttes, aux perspectives politiques qui les prolongent. Contrairement au discours de campagne « pro-européen » de l’équipe de Marie-George, réaffirmons fermement notre NON à la « constitution » européenne, aux directives et traités, avant le sommet de l’UE des 21 et 22 juin. Préparons les batailles pour la défense du droit de grève, des retraites en commençant par celle des régimes spéciaux, de l’industrie nationale…

Un congrès extraordinaire est annoncé. Un CN sera consacré les 22 et 23 juin à sa préparation. La campagne des présidentielles a nourri elle-même une pédagogie du déclin du PCF. Je refuse les scénarios qu’avancent certains dans la continuité de la Mutation-disparition, s’appuyant sur l’échec électoral que leur stratégie a provoqué : dilution, recomposition dans une « gauche » européenne sociale-démocrate et/ou satellisation au PS. Le congrès devrait au contraire être l’occasion de revenir sur ces 10 ans de mutation-démolition. La raison d’être du PCF est plus actuelle que jamais. Aux communistes de la faire vivre et de reconquérir leur parti.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel Dang Tran - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires